Dr. Mark Terkessidis

Champs du savoir:

Au cours des dernières décennies, la population est devenue une multitude, notamment en raison des migrations. Le concept de multiplicité vise à préciser qu'il s'agit là d'une condition inéluctable des sociétés (post-)modernes. Ce n'est ni une raison pour rabaisser (la diversité est bonne ou quelque chose comme ça) ni pour fantasmer la fin du monde (Nous nous abolissons...). La question est de savoir comment cette multiplicité est conçue. Les livres "Interculture" et "Collaboration" explorent cette question, d'abord en ce qui concerne les institutions qui doivent être "adaptées" à la diversité, et ensuite en ce qui concerne les individus qui ont besoin de pouvoir collaborer face à la diversité.


 

La communauté doit convaincre les individus responsables d'eux-mêmes de leur appartenance: Pendant que nous collaborons, nous nous inventons.


CV bref

Etudes de psychologie à Cologne, doctorat en éducation sur le racisme à Mayence.

1992 à 1994 rédacteur en chef de la revue "Spex".

2003 - 2011 Modérateur pour WDR "Funkhaus Europa". Contributions à "tageszeitung", "Die Zeit", "Süddeutsche Zeitung", "Freitag", "Tagesspiegel", "Literaturen", "Text zur Kunst", etc. 

2011/2012 Fellow de l'Institut Piet Zwart de l'Académie Willem de Kooning de Rotterdam.

Depuis 2012 Maître de conférences à l'Université de Saint-Gall (HSG)

 

 

Zur Webseite des Autors
Publikationen

© Roman Herzog Institut e.V.